Engageons-nous pour un mois de juillet « sans plastique »

Rejeter le plastique à usage unique est le meilleur moyen de protéger l’océan et la planète.

De Thais Lopez Vogel

Juillet est le mois consacré à la réduction des plastiques, notamment ceux que nous n’utilisons qu’une seule fois. Cet engagement est urgent, car seulement 5 % environ des 46 millions de tonnes de déchets plastiques actuellement produits aux États-Unis chaque année sont recyclés. Entre 4 et 12 millions de ces tonnes métriques de plastique entrent dans l’océan.

Cette situation affecte les tortues marines, les baleines, les oiseaux, les poissons, les récifs coralliens et de nombreuses autres espèces et habitats marins. Les scientifiques estiment que plus de la moitié de toutes les tortues marines et presque tous les oiseaux marins ont mangé du plastique au cours de leur vie.

Comme l’affirme l’Oceanic Society, les plastiques sont éternels. Les sacs plastiques que nous utilisons au quotidien mettent 10 à 20 ans à se décomposer ; les bouteilles en plastique mettent 450 ans. D’autres objets en plastique prennent jusqu’à 1 000 ans.

Nous sommes également confrontés à la pollution par les microplastiques, de minuscules fragments libérés non seulement par les objets en plastique, mais aussi par les pneus, les vêtements et les cosmétiques.

Pour aggraver les choses, une étude de l’Université d’Hawaï a révélé que le plastique exposé aux éléments libère du méthane et de l’éthylène, deux puissants gaz à effet de serre qui contribuent à aggraver le changement climatique.

Tout cela signifie que les efforts de recyclage sont loin d’être suffisants. Nous devons donc simultanément travailler à réduire notre utilisation du plastique, notamment en rejetant le plastique à usage unique. C’est la seule façon d’augmenter notre efficacité pour résoudre le problème. Nous parlons de pailles, de sacs en plastique, d’ustensiles de cuisine, de mélangeurs, de bouteilles de boissons et de contenants à emporter. Emportez plutôt des substituts réutilisables.

Nous devons également veiller à utiliser des cosmétiques sans plastique et des produits de beauté sans microbilles.

Lorsque vous refusez des articles en plastique à usage unique, faites savoir aux entreprises que vous aimeriez qu’elles proposent des alternatives écologiques. Et faites pression sur vos autorités locales pour optimiser le recyclage du plastique dans votre ville. Nous ne pouvons pas faire grand-chose sans eux, mais ils n’iront pas très loin sans notre soutien.

La clé pour évoluer vers un monde avec de moins en moins de pollution plastique réside dans les trois R : réduire, réutiliser et recycler. Juillet est le bon mois pour avancer vers cet objectif.

Share this article.

Facebook
Twitter
LinkedIn

Annual Reports

Latest News